Logo de la Région Wallonne

Projets de recherche financés par le département des programmes de recherche de la DGO6

AQUAPROVI

AQUAPROVI : Prototypage d'une solution de séquençage à haut débit (NGS) multi-cibles pour une optimalisation de la gestion de la qualité microbiologique des eaux

Montant de la subvention : 351 776 €

Durée de la recherche : 24 mois

Programme : CWality

Résumé :

Intervenant à tous les niveaux d'une société, l'eau est un enjeu majeur à l'heure actuelle et cette problématique touchera encore plus les générations futures. Ces enjeux peuvent se décliner en termes économiques (coût-vérité du traitement des eaux de boissons, exigence d'une eau de qualité supérieure pour nombre de processus industriels), sociétaux (accès pour tous à une eau de qualité), environnementaux (pollution des sols et des nappes phréatiques par des eaux usées), mais ils sont aussi et surtout sanitaires.

Ce sont les pathogènes microbiens qui sont en majeure partie responsables du risque sanitaire associé à l'eau. La contamination est souvent d'origine fécale qu'elle soit humaine (dans le cas de débordement accidentel d'égouts par exemple) ou animale (lors de l'épandage des fumiers et lisiers en milieu agricole) et peut se transmettre par ingestion d'une eau insuffisamment traitée ou traitée de manière inadaptée ainsi que par l'intermédiaire des aliments (irrigation des cultures, contamination des chaînes de production).

Parmi ces pathogènes, pour la plupart responsables de maladies entériques, on trouve des bactéries, mais également des protozoaires et des virus. Le principal danger lié à la présence des protozoaires vient du fait que leur forme kystique est hautement résistante à la chloration. Les virus, quant à eux, sont d'autant plus dangereux qu'ils peuvent être rejetés en grande quantité dans l'environnement et qu'ils sont infectieux à très faible dose pour l'homme.

Les méthodes disponibles actuellement pour la détection et l'identification de ces divers pathogènes présents dans l'eau sont difficiles à mettre en œuvre, longues et surtout couteuses si elles doivent être appliquées sur une base régulière. La prévalence de ces microorganismes dans les eaux et les problèmes sanitaires qu'ils représentent incitent donc à développer de nouvelles méthodes de détection qui faciliteront les contrôles systématiques. Le présent projet se propose donc de développer un kit de séquençage à haut débit multicibles permettant, en une seule opération, d'obtenir le profil complet des microorganismes pathogènes d'intérêt potentiellement présents dans l'eau de distribution, qu'ils soient bactériens, viraux ou protozoaires.

Promoteur

PROGENUS s.a.
Rue des Praules, 2 à 5030 GEMBLOUX | tél +32 81 61 69 01 | fax +32 81 60 17 23 | http://www.progenus.be

Partenaire

CARAH - Centre pour l'agronomie et l'agro-industrie de la province de Hainaut
Rue Paul Pastur, 11 à 7800 ATH | tél +32 68 26 46 50 | fax +32 68 26 46 99 |  | http://www.carah.be/

  • Martine Gadenne, Responsable de l'unité de Biotechnologie | tél +32 68 26 46 92 |

Domaines Technologiques

  • Biotechnologie
  • Technologie de l'environnement, contrôle de la pollution
  • Technologie agro-alimentaire
  • Pharmacologie, pharmacognosie, pharmacie, toxicologie
  • Nutrition
  • Bio-informatique, informatique médicale, biométrie

Mots-Clés

  • Distribution des eaux
  • Contrôle qualité
  • Méta-génomique
  • Bio-informatique
  • Séquençage haut-débit

Année de publication : 2014

 Pictogramme de la Région wallonneUne initiative de la Wallonie avec le soutien financier de l’Union européenne Pictogramme de la Commission européenne - Politique régionale