Logo de la Région Wallonne

Projets de recherche financés par le département des programmes de recherche de la DGO6

CLEANLAC

CLEANLAC : Développement de formulations et de méthodes d'évaluation pour l'épuration biologique de plans d'eau

Montant de la subvention : 149 500 €

Durée de la recherche : 24 mois

Programme : FIRST Hautes Ecoles

Résumé :

Dans les plans d'eau, l'accumulation de la vase, des matières en suspension, des nitrates et phosphates est fréquente et provoque une colonisation par les algues et une eutrophisation. Il en résulte de multiples problèmes qui se traduisent notamment par l'émission d'odeurs nauséabondes et une mortalité de la faune aquatique. Le traitement le plus fréquemment utilisé à l'heure actuelle consiste à vider les plans d'eau et à curer la vase qui doit ensuite être traitée. Dans d'autres cas, la vase est pompée en profondeur. Il se pose ensuite le problème du traitement de la vase qui peut être épandue sur des surfaces agricoles, à conditions de ne pas contenir d'agents polluants toxiques, ou asséchée pour suivre d'autres filières de valorisation.

Ce traitement représente un coût important et a un impact négatif sur l'environnement. Une alternative intéressante est le traitement biologique par des microorganismes épurateurs. On parlera de bioaugmentation, si des microorganismes spécialisés dans la dégradation de la matière organique sont additionnés.

L'objectif général du projet CLEANLAC est de développer des produits à base de microorganismes pour le traitement des plans d'eau, lesquels seront intégrés au sein d'un « véhicule de dispersion » afin de maximiser l'efficacité des souches, tout en associant une expertise permettant aux utilisateurs de suivre l'efficacité des traitements mis en place. Pour ce dernier point le projet aura comme finalité de mettre au point toute une batterie de tests permettant de simuler les essais sur site et également d'apprécier l'efficacité des traitements biologiques. Cette offre complète constitue un caractère très concurrentiel par rapport au marché actuel. L'originalité des formulations devra permettre de couvrir toutes les zones à traiter du plan d'eau depuis la surface jusqu'à la profondeur en associant le pouvoir « bioépurateur » des microorganismes avec un pouvoir adsorbant de divers supports. Le traitement biologique proposé permettra de réduire les effluents, de préserver les ressources et d'offrir un traitement plus respectueux pour les abords immédiats des plans d'eau que les techniques traditionnelles et s'inscrit donc parfaitement dans la stratégie de la Wallonie en matière de protection et d'assainissement de l'environnement.

En conclusion, ce type de produits et de services associés sont encore considérés comme un défi technologique et économique, susceptibles d'offrir une alternative crédible aux gestionnaires des plans d'eau qu'ils soient privés ou publics.

Promoteur

HE Lucia de Brouckère - MEURICE - R & D asbl
Avenue Emile Gryson, 1 à 1070 BRUXELLES | http://www.heldb.be/he/meurice/

Partenaire industriel

Aquatic Science s.a.
Rue du Tige, 13 à 4040 HERSTAL | tél +32 4 240 41 51 | fax +32 4 240 41 52 | http://www.aquatic-science.com

Domaines Technologiques

  • Technologie de l'environnement, contrôle de la pollution
  • Biotechnologie
  • Aquaculture, pisciculture
  • Chimie de l'environnement

Mots-Clés

  • Plan d'eau
  • Traitement biologique
  • Bioaugmentation
  • Réduction de la vase et des matières en suspension

Année de publication : 2010

 Pictogramme de la Région wallonneUne initiative de la Wallonie avec le soutien financier de l’Union européenne Pictogramme de la Commission européenne - Politique régionale