FR - DE - NL - EN

Portail de la Recherche et des Technologies en Wallonie :

Résumés des projets de recherche financés en 2004

Présentation

La Division de la Recherche et de la Coopération scientifique a financé au cours de l'exercice 2004 des recherches universitaires ou de niveau universitaire, des recherches dans les centres de recherche et dans les pôles d'excellence, des guidances technologiques dans les centres de recherche, via les grands mécanismes principaux que sont :Résumé des projets financés en 2004 (1281 Ko)Résumé des projets financés en 2004 (1281 Ko)

  • Les programmes mobilisateurs 2004:

- Définition;

- Programme "WINNOMAT";

- Programme "RESEAUX 2";

  • Les programmes FIRST;

  • La recherche collective et les guidances technologiques;

  • Les initiatives EUREKA;

  • Les projets FEDER, objectif 1, Objectif 2, FSE, INTERREG.

Afin de favoriser les échanges scientifiques et technologiques entre les universités et les centres de recherche, la Région wallonne a ouvert tous les appels à propositions, destinés en priorité aux universités, aux centres de recherche.

Retour page générale

Programmes Mobilisateurs 2004

Définition:

La Direction de la recherche a poursuivi la sélection des projets par concours initiée en 2000. Pour ce faire, elle travaille par appels à propositions. Les projets analysés et évalués en double aveugle par deux experts étrangers, ils sont ensuite présentés, accompagnés d'une note de synthèse rédigée par les gestionnaires de la Division de la Recherche à un comité de sélection, composé des représentants des organisations constitutives du Conseil de la Politique Scientifique; des milieux industriel et financier; de la DGTRE et du ministre wallon de la Recherche et des Technologies nouvelles.

Ce comité délibère puis transmet un classement des propositions de projets au Ministre à qui appartient la décision finale.

Chaque proposition est examinée sur base de plusieurs critères: Qualité de la proposition, Qualité scientifique du projet, Qualité technologique du projet, Valorisation.

L'évaluation est faite sur base des cotations suivantes : Excellent, Très Bon, Bon,Passable, Insuffisant, Mauvais.

Dans un soucis de transparence, les rapports d'évaluation des experts étrangers ainsi les notes de synthèse de la DGTRE sont mis à la disposition des promoteurs pour une consultation après la délibération du comité de sélection.

Durant l'exercice 2004, tous les projets sélectionnés dans le cadre des appels mobilisateurs, Winnomat et Réseaux 2, étaient interuniversitaires.

Retour en Haut

Le programme " WINNOMAT" (14.115.061,25 €)

Rapport WinnomatRapport WinnomatLa Région wallonne, de par son passé industriel, dispose d'une grande tradition dans le domaine des matériaux. Par ailleurs, les métiers concernés par les matériaux sont en cours de mutation : les relations entre donneurs d'ordres et sous-traitants se modifient et les PME de la filière sont de plus en plus impliquées au niveau de la conception, de la mise en oeuvre, de l'assemblage et du recyclage de pièces d'ensemble. Ces matériaux sont également davantage conçus et élaborés pour remplir une fonction précise.

Le programme " WINNOMAT" visait donc à renforcer et valoriser le potentiel scientifique et technologique des unités de recherche wallonnes dans le domaine des nouveaux matériaux, en vue de contribuer à la croissance des activités industrielles et de service au sein de la Région wallonne.

Les domaines technologiques couverts par cet appel étaient les suivants:

- Conception des matériaux nouveaux : le développement de matériaux nouveaux, en particulier bio- et nano-matériaux ; l'amélioration des performances des matériaux. la mise en oeuvre des matériaux: la conception et la synthèse ; les procédés de production ; les procédés de transformation ; les procédés de traitement ; les procédés d'assemblage. le Cycle de vie des matériaux: les applications ; les procédés de caractérisation ; la traçabilité ; la biodégradation ; le recyclage ; la maintenance et la réparation.

Parmi les 38 propositions introduites dans le cadre de ce concours qui s'est déroulé en 2004, 10 projets ont été sélectionnés et financés.

Retour en Haut

Le programme mobilisateur "RESEAUX 2" (20.707.368,69 €)

Rapport Réseaux 2Rapport Réseaux 2La complexité croissante et le caractère interdisciplinaire que présentent les recherches actuelles imposent souvent que des collaborations scientifiques et technologiques se mettent en place et s'intensifient toujours davantage.

C'est un axe que l'Union européenne défend depuis plusieurs années dans chacun des programmes cadres de recherche et de développement technologique qu'elle a lancé et ce en imposant dans chaque projet des partenaires de nationalités différentes. Cette volonté européenne s'est marquée encore davantage dans le 6è PCRDT puisque celui-ci a prévu un soutien à la création de réseaux d'excellence. Si l'intégration à de tels réseaux implique la possession de compétences et de savoir-faire, cette condition n'est cependant pas suffisante. Il est en effet indispensable que les unités ou centres de recherche disposent d'une taille suffisante, notamment en termes de personnel et d'équipement. Cette taille présente tout d'abord pour celles-ci un élément de crédibilité important en apportant l'assurance que l'unité de recherche dispose, outre le savoir-faire, des infrastructures et moyens nécessaires à la réalisation de ses objectifs. La taille est également un atout dans les opérations de négociation avec des partenaires et la possibilité de valoriser au mieux des résultats de recherche. Par ailleurs, la réalisation d'un réseau suppose également la mise en place d'une organisation ainsi que la définition d'une stratégie autour de laquelle les activités doivent se réaliser.

Les financements de l'Union européenne ne couvrant pas l'ensemble des coûts, la Région a souhaité, dans le programme RESEAUX 2 et à l'image de ce qui a été réalisé dans le programme RESEAUX , dynamiser la participation wallonne dans les réseaux d'excellence européens. Pour ce faire, le programme imposait pour chaque projet présenté l'appartenance du promoteur ou de l'un de ses partenaires à un réseau d'excellence financé par la Commission européenne.

Le programme couvrait quatre domaines technologiques prioritaires de recherche définis dans le 6è PCRDT de l'Union européenne et qui constitue également des domaines d'intérêt industriel pour la Région wallonne, à savoir :

  • La génomique et les biotechnologies pour la santé ;
  • Les technologies pour la société de l'information ;
  • L'aéronautique et l'espace ;
  • La sécurité alimentaire et les risques pour la santé.

Le concours RESEAUX2 qui s'est déroulé en 2004 a permis la sélection de 10 projets parmi les 34 présentés

Retour en Haut

Les progammes FIRST

Le succès rencontré par le programme FIRST hautes écoles se traduit par le taux de participation croissant lors de l'appel 2004.

La recherche collective et les guidances technologiques

En ce qui concerne les centres de recherche, durant l'année 2004, la Région a soutenu les centres de recherche au travers de plusieurs mécanismes :

  • La mise en place ou la reconduction de services de guidance technologique dans sept centres de recherche (CRIF Liège, CRM, CELABOR, CSTC, CERTECH, CEWAC, BIOVALLE) a été soutenue à 80% pour un montant de 3.479.512,8 €) ;
  • La DGTRE a subventionné à hauteur de 3.354.644,50 €, 13 projets de recherche collective associant au moins deux centres de recherche ;
  • Trois projets EUREKA ont également été soutenus par la DGTRE seule au sein du CRIF et de MULTITEL pour un montant de 667.906,05 € (la subvention pour les projets EUREKA couvre 75 % du budget de recherche) ;

Dernière mise à jour : 2007/01/10