FR - DE - NL - EN

Portail de la Recherche et des Technologies en Wallonie :

NACATS

Recherche par séquençage d'ARN d'une signature prédictive de la réponse à la chimiothérapie néoadjuvante, basée sur le statut immunitaire et de transition mésenchymo-épithéliale du cancer du sein


Résumé :

Le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes dans le monde, avec 1,7 millions de nouveaux cas en 2012 soit environ 12% de tous les nouveaux cas de cancer et 25% de tous les cancers chez les femmes. La Belgique a le taux le plus élevé de cancer du sein au monde (112 cas pour 100.000 habitants).

Certains cancers du sein peuvent être traités en chimiothérapie avant la chirurgie lors d'un traitement dit néo-adjuvant (NAC). Le traitement NAC est utilisé principalement chez les patientes avec un cancer du sein agressif pour éviter une progression rapide de la maladie. Cela représente environ 800 patientes/an en Belgique, et aux USA 3,8% de tous les cas de cancer du sein et 16,7% de ceux traités par chimiothérapie. Ces chiffres pourraient encore augmenter puisque la Conférence Internationale de Consensus (ICC) de 2012 recommandait que la NAC soit utilisée chez tous les patients ayant besoin d'une chimiothérapie.

Cependant, seules 30-40% des patientes répondent complètement au traitement et, dans certains sous-groupes, la réponse partielle est liée à un mauvais pronostic. Des marqueurs prédictifs de la réponse à la NAC permettraient aux cliniciens de diriger les patientes vers un traitement plus adapté. Or actuellement, aucun des facteurs pronostics et prédictifs connus dans le cancer du sein, ni aucun biomarqueur moléculaire utilisable en clinique ne permet de prédire la réponse au traitement.

Une des grandes difficultés pour identifier des biomarqueurs dans le cadre de la thérapie NAC est d'ordre pratique : le seul tissu disponible est la biopsie percutanée prélevée au moment du diagnostic au moyen d'une aiguille de 3 à 5 mm d'épaisseur. Ce tissu est ensuite fixé au formol et enchâssé en paraffine puis examiné au microscope par un médecin pathologiste pour déterminer le traitement adéquat à administrer. Les analyses moléculaires de ce type de tissus pour identifier des marqueurs prédictifs nécessitent l'utilisation d'une technologie adaptée qui génère des données en haut-débit pour permettre le choix des variables avec le meilleur potentiel prédictif parmi un large éventail.

La technologie CATS (Capture and Amplification by Tailing and Switching) développée par Diagenode répond à ces critères : il s'agit d'une méthode de préparation de librairie pour le séquençage haut débit d'ARN ou d'ADN simple brin à partir de quelques picogrammes de tissu fixé. Le séquençage haut débit (NGS, pour Next Generation Sequencing) de l'ARN tumoral permet d'obtenir des informations sur les niveaux d'expression des gènes, ainsi que des informations sur les mutations présentes.

Avec la réduction des coûts de séquençage au fil des années et le progrès des logiciels d'analyses, le séquençage NGS est maintenant recommandé en Belgique pour le diagnostic et/ou le suivi des patients souffrant de certains cancers.


Budget :

Budget total  : 1 009 623.00 euros


Promoteur :

  • Dénomination de l'institution : ULg
  • Dénomination de l'unité : Laboratoire de Génétique humaine
  • Responsable : Vincent Bours, Professeur ordinnaire
  • E-mail : vbours@ulg.ac.be
  • Site web : http://www.giga.ulg.ac.be/cms/c_25636/fr/laboratory-of-human-genetics-home

Partenaires de recherche:

  • Dénomination de l'institution : UCL
  • Dénomination de l'unité : Institut de Recherche Expérimentale et Clinique-Pôle d'Imagerie Médicale, Radiothérapie et Oncologie
  • Responsable : François Duhoux, Chef de Clinique Adjoint en Oncologie Médicale
  • Site web : https://www.uclouvain.be/398881.html

  • Dénomination de l'institution : UCL
  • Dénomination de l'unité : Institut de Recherche Expérimentale et Clinique-Pôle d'Imagerie Médicale, Radiothérapie et Oncologie
  • Responsable : François Duhoux, Chef de Clinique Adjoint en Oncologie Médicale
  • Site web : https://www.uclouvain.be/398881.html

Partenaire Industriel

  • Coordonnées de l'entreprise : Diagenode (0480.422.786) - Bois Saint Jean, 3 - 4102 Seraing,
  • Personne de contact : Didier Allaer, Administrateur Délégué
  • Site web : www.diagenode.com

Pour plus d'informations

Personne de contact

Paul Coucke

Dr. Paul COUCKE

Fonction : Attaché qualifié - Spécialiste en Recherche et Innovation
Compétences : Docteur en sciences

Tél. : + 32 81 33 45 21
Mail : walinnov.dgo6@spw.wallonie.be

Institut : Service public de Wallonie - Direction générale opérationnelle de l'Economie, de l'Emploi & de la Recherche (DGO6)

Département : Programmes de Recherche

Direction : Programmes régionaux

Dernière mise à jour : 2016/12/21